Retour Publications d'expert | Publié le 18/03/19

LBA WALTER France | Alerte Infos

Arnaques aux faux virements
ALERTE AUX ESCROQUERIES AUX VIREMENTS : Virements bancaires ou faux RIB, les techniques d’escroquerie.

 

Les arnaques aux faux ordres de virement (FOVI) appelées aussi « arnaques au président » ou les arnaques aux faux RIB appelées aussi «changement de domiciliation bancaire »  ont longtemps concerné les grandes entreprises et les grands groupes. Aujourd’hui, ces anarques visent massivement les PME et ETI.

L’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OCRGDF) met en garde toutes les entreprises sur les arnaques de plus en plus nombreuses. Force est de constater que les grandes entreprises plus prévoyantes font plus facilement face aux arnaques. C’est pourquoi, le nombre de fraudes pour les PME a considérablement augmenté en 2017/2018.

Pour rappel, la fraude aux faux ordres de virement consiste en l’envoi d’e-mails ou d’appels téléphoniques dans le but de demander un virement, en urgence, d’une importante somme d’argent sur  un compte localisé à l’international ou en France (passage intérmédiaire moins soupçonneux) et ce, dans l’objectif de réaliser une opération confidentielle et cruciale à l’entreprise.

L’arnaque au changement de RIB consiste à informer l’entreprise que pour des raisons techniques par exemple, les coordonnées de virement du fournisseur ont changé et qu’il faut désormais effectuer le paiement des prochaines factures sur un nouveau RIB. Un faux naturellement !

Actuellement, ces arnaques se sont largement popularisées et touchent de nombreuses entreprises avec des enjeux financiers plus modestes. Les escrocs, très renseignés sur l’entreprise cible (réseaux sociaux, internet, ….)  n’hésitent plus à créer un nom de domaine proche de celui des fournisseurs ou partenaires de l’entreprise afin de faire payer des sommes importantes, en toute confiance. Ce n’est que quelques jours plus tard, que l’entreprise réalise la fraude.

Afin de vous prémunir de ce fléau, les mesures de vigilance suivantes peuvent utilement être mise en place :

  • Sensibiliser les collaborateurs les plus exposés (secrétaire, service comptable) aux différentes arnaques et les alerter sur l’importance à ne pas divulguer d’informations relatives au fonctionnement et aux procédures de l’entreprise ;
  • Sécuriser les procédures de virement, en séparant les fonctions d’éxecution et d’autorisation (séparation des tâches) ;
  • Ne jamais effectuer un virement par télépone, dans l’urgence et sous la pression sans respecter les procédures internes, même si c’est le dirigeant ;
  • Pour toute demande de modification de RIB, prévoir un contre-appel vers les interlocuteurs habituels de l’entreprise ;
  • Maintenir à jour le système de sécurité informatique ;
  • Contacter directement son référent dès la réception d’un e-mail ou d’un appel téléphonique suspect pour vérification ;
  • Eviter si possible l’émission de virement le vendredi.

 

Si malgré les mesures de protection, l’entreprise fait l’objet d’une arnaque, il faut impérativement :

  • Alerter la banque au plus vite ;
  • Porter plainte auprès des autorités compétentes, en apportant un maximum d’éléments.

 

Et aussi sur le Mag' Expert

 

 

VOS INTERLOCUTEURS

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top