Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 09/09/19

Travail de nuit facteur de cancer.-

Alors que 15 à 20% des actifs travaillent de nuit, et que le nombre de travailleurs nocturnes en France a doublé en 20 ans (notamment chez les femmes pour qui le travail nocturne est resté interdit jusqu'en 2001 !), plusieurs études officielles font le lien entre travail de nuit et risque d'exposition au cancer. En 2017, la loi a pourtant porté de 6 mois à 3 ans le rythme obligatoire minimal de consultation de la médecine du travail pour les travailleurs de nuit.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top