Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 26/04/19

Ruptures conventionnelles au plafond.-

Après 10 ans de croissance ininterrompue depuis leur création, les ruptures conventionnelles se stabilisent depuis quelques mois, en léger recul annuel en février (-0,5%) soit le 13e recul seulement en 115 mois, et le 4e depuis un an. Avec +4% annuels, l'année 2018 avait déjà signé une évolution deux fois moindre qu'en 2017 et 2016, années à +8%. Depuis le début du dispositif, l'administration a validé 3,41 millions de ruptures conventionnelles, et le dispositif concerne un peu plus de 1% des salariés chaque année (selon l'école d'économie de Paris) et 10% des fins de contrat. Les ruptures conventionnelles se sont ajoutées aux licenciements et démissions plutôt que de s'y substituer (sauf dans le cas des licenciements pour motif personnel).

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top