Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 29/04/19

Retraites : le futur système de moins en moins universel.-

Ayant promis de ne pas toucher à l'âge officiel de départ en retraite (laissé à 62 ans), Emmanuel Macron compte jouer sur tous les autres leviers disponibles pour inciter à travailleur plus longtemps :
* instauration d'un système de décote-surcote à partir de 2025 dans le cadre de la réforme. Sous les 62 ans et les 41,5 années de cotisation (qui vont vite remonter à 43 ans), la pension serait minorée de 5%, à vie (contrairement au système sur les traites complémentaires où la décote s'applique au début seulement).
* Instauration, par étapes entre 2020 et 2025 d'un âge-pivot, vraisemblablement 64 ans, sur lequel viendrait se greffer un 2e dispositif de décote-surcote (probablement de 4% par an, en fonction de calculs basés sur l'espérance de vie ou alors avec une intensité plus ou moins marquée en fonction de la proximité de la date de départ avec l'âge pivot).
* Accélération de la réforme Touraine, qui prévoyait de passer de 41,5 à 43 ans de cotisation d'ici 2035. La progression pourrait ainsi être ramenée d'un trimestre supplémentaire tous les 3 ans à un trimestre supplémentaire tous les ans. De quoi atteindre les 43 ans de cotisation en 2025.

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top