Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 25/03/19

Prime Macron : vers un contentieux sur l'intérim.-

La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, annoncée par Macron dans le package de décembre concédé aux gilets jaunes, doit théoriquement profiter aux intérimaires dès lors qu'elle est mise en place dans l'entreprise (que ce soit la société d'intérim ou l'entreprise cliente). Mais comme elle est conditionnée à une présence dans l'entreprise au 31 décembre 2018, et que de nombreuses entreprises sont fermées ce jour là, nombre d'intérimaires n'en n'ont pas profité. Et parfois, certains employeurs négligent cette obligation, au motif que les intérimaires ne sont juridiquement pas leurs salariés. Les syndicats s'activent pour porter le sujet en justice.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top