Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 09/01/18

Agefiph et FIPHFP pointés du doigt.-

La Cour des comptes a rendu son référé le 8 janvier sur l'Agefiph et le FIPHFP, les structures gestionnaires des fonds pour l'emploi des personnes handicapées, respectivement dans les secteurs privé et public, sur la base de contributions financières des employeurs ne respectant pas un taux de 6% de personnes handicapées. Elle dénonce des frais de gestion de 10% "sans fondement" et qui n'ont pas varié depuis à mesure que fondaient les recettes, une absence de vision stratégique au profit d'une simple gestion financière, l'existence de trop nombreuses exonérations, et l'absence de contrôle. Alors qu'un rapport de l'Igas et de l'IGF initié en mai 2017 est attendu sur des pistes de réforme, le comité national du handicap suggère la mise en place d'une cotisation universelle pour tous les employeurs avec système de bonus-malus en fonction du taux d'emploi des handicapés.

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top